La troisième édition du festival des arts de Défalé (FADEF) qui veut se positionner comme le tout premier festival axé sur la promotion du patrimoine touristique togolais a été officiellement lancée ce jeudi 10 mars 2016 à Lomé (Togo). C’est un rendez-vous annuel que se donnent les natifs de Défalé pendant la première quinzaine du mois d’Avril.

Le festival des arts de Défalé, édition 3, va se dérouler du 30 mars au 02 Avril 2016. Les organisateurs promettent plein d’innovations dans les manifestations telles des compétitions interscolaires autour de la culture, de riches activités en rapport avec le folklore, la gastronomie, etc. Plusieurs activités ludiques également seront programmées en marge de l’évènement.

Ce festival, premier du genre à aller aussi loin dans la promotion du tourisme togolais, initié par l’association culture paix et développement se veut une plateforme socioculturelle d’échange et de partage entre les peuples de Doufelgou (Nord-Togo), pour la revalorisation de leurs mœurs et cultures. le FADEF, c’est aussi, selon son initiateur Justin Agbianda Ayassor, la mise en avant des musiques et arts de tradition Lamba et Naouda, avec en fond de toile, l’espoir d’une ouverture culturelle sur le monde.

Tout ceci s’entend, lorsqu’on sait que la structure organisatrice a essentiellement pour but de revaloriser le patrimoine culturel du Togo afin d’œuvrer à l’épanouissement de tous. Elle ambitionne de faire de la culture du canton de Défalé en particulier et celle togolaise en général, un vecteur de développement ; de dynamiser les économies locales et créer des opportunités de développement.

Le Festival des Arts de Défalé est un cadre d’expression pluriculturelle où se tiennent des expositions artisanales, des ateliers de teintures, divers jeux, des visites de sites touristiques et en clôture, le traditionnel concert musical qui cette année accueillera principalement la brillantissime ALMOK afin d’égayer les participants, plus nombreux d’année en année.

Pour rappel, le SINTOU-DJANDJAAGOU, est une danse rituelle qui rend hommage aux personnes défuntes âgées, considérées comme détentrices de la sagesse Lamba et Naouda et qui est née de la fusion en 1984 du rite SINTOU que célèbrent les Lamba pour honorer leurs ancêtres et le rite DJANDJAAGOU de leurs cousins Naouda. C’est sur le terreau de cette vieille tradition que prend depuis trois ans ses racines, le Festival des Arts de Défalé.