Les loméens amoureux de belles-lettres et des arts en général peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. Et pour cause, la médiathèque de l’Institut Français de Lomé (IFL), fermée depuis le 31 décembre 2012 pour réfection des bâtiments, a rouvert ses portes ce mardi 8 septembre 2015.

Finie ainsi la très longue attente du public qui n’avait que trop langui de la lecture et des spectacles dont seul l’institut à le secret.

« L’attente a été certes longue, mais les autorités en charge de l’institut ont tout fait pour rouvrir ses portes. Nous sommes conscients que cette fermeture a causé des torts que du bien aux visiteurs et aux lecteurs. A compté de ce jour, ils (les visiteurs et les lecteurs) ont de nouveau la possibilité de visiter non seulement les salles de la médiathèque mais aussi et surtout les deux (2) autres locaux mis à leur disposition, notamment le campus France et la section de l’enseignement de la langue française », a déclaré Mme Edwig SAZOU-BOUIT, la nouvelle directrice déléguée de l’Institut Français de Lomé.

Avec son nouveau look, la médiathèque de l’IFL fait plus que charmer le visiteur. « Je suis très content de la réouverture de la médiathèque de l’IFL. Avant sa fermeture, je venais chaque samedi pour faire des recherches et pour lire des bandes dessinées. Mais quand on a fermé ça, je m’ennuyais à la maison sans savoir quoi faire », a laissé entendre, dans un speech candide, Frédéric Amétépé, élève de 7 ans en classe de CE2 (Cours Elémentaire 2è année).

Sa compère Emmanuelle Attipoé, élève en classe de 4è, a pratiquement abondé dans le même sens que lui sauf qu’elle a plus insisté sur l’aspect recherche qui lui a manqué beaucoup. « Moi, je ne pense plus tellement aux amusements. J’ai besoin de faire des recherches pour compléter les cours magistraux reçus en classe. Je venais de décrocher mon diplôme de Certificat d’Enseignement du Premier Degré (CEPD) quand la bibliothèque a été fermée. J’avoue que j’ai énormément souffert au cours de cette fermeture puisque je ne savais plus où aller faire mes recherches », a-t-elle ajouté.

Pour Joël Atisso, doctorant au département de Lettres Modernes à l’Université de Lomé, la fermeture de la médiathèque de l’IFL l’a personnellement affecté. « Les études supérieures surtout dans les pays comme le Togo nécessitent des recherches approfondies. C’est seulement la médiathèque de l’IFL qui offre mieux cette chance aux étudiants et à nous les chercheurs. Mais, durant trois années de fermeture, nous avons beaucoup souffert pour nos recherches. Sa réouverture est source de ma joie », a-t-il fait remarquer.

Dotée de plus de 17.000 titres dont 5000 nouveaux, la médiathèque de l’IFL disposera désormais d’un fonds Togo destiné aux chercheurs et se distinguera surtout par la richesse et la variété de ses équipements informatiques. Ce sont en effet plus de trente (30) postes de travail informatique qui seront mis à la disposition des lecteurs pour la consultation des informations en ligne et de la presse internationale.

Par ailleurs, disposant d’un nouveau et vaste bâtiment d’accueil (abritant une salle polyvalente), d’un bâtiment administratif (qui accueillera également les agents du Service de Coopération et d’Action Culturelle, ainsi que le tout nouvel Espace Campus France) et enfin d’une magnifique médiathèque établie sur deux (2) niveaux, l’actuel Institut Français de Lomé présente de nombreux atouts, à commencer par sa situation géographique dans la vile, qui devrait le rendre beaucoup plus facile d’accès que ne l’était l’ancien site.

En effet, le nouveau IFL est localisé sur le site précédemment occupé par l’ORSTRAM, en plein cœur du quartier administratif de Lomé en face du consulat de France. Il sera ouvert du mardi à samedi de 9h à 13h et de 15h à 18h et une inscription en ligne plus l’acquittement de frais d’abonnement allant de 2000 à 5000 francs CFA en donnent l’accès.