Menu

Gbadamassi et Gogoligo

Les Togolais ne peuvent plus se passer de Gbadamassi et Gogoligo, deux jeunes comédiens qui passent sur les antennes de la radio et de la télévision nationale pour amuser les auditeurs et les téléspectateurs à travers des sketchs qui tournent en dérision le vécu quotidien de la population. Ils nous ont accordé une interview que voici.

Quel est le secret de votre succès ?

Gbadamassi : Toute réussite est une volonté de Dieu. L’Art a pour source l’inspiration, et cette dernière, c’est Dieu qui l’accorde à l’homme. Souvent quand nous sommes sur scène, ce n’est pas ce que nous avons programmé que nous faisons. Nous avons cette capacité de détecter le pouls du public, et en fonction de ça, nous improvisons, et lui donnons le plat qu’il faut pour lui faire rire au maximum. Seul Dieu peut comprendre cette incompréhension.

Il y a deux mois votre 1er spectacle du rire au CCF de Lomé a connu un succès impressionnant. Mais pourquoi l’avez-vous élargie aux anciens de la comédie Togolaise ?

Gogoligo : C’était pour remercier nos aînés, Azé Kokovivina, Agbotcho, Gaglo, qui nous ont balisé le chemin. Faire rire à un Africain et plus spécifiquement un Togolais, ce n’est pas une chose aisée. Quand nous avons embrassé ce métier, on savait que notre route était parsemée d’embûches. C’est pour cela que nous avons décidé de tirer chapeau à tous ce qui l’ont commencé avant nous, en leur rendant hommage à travers une soirée récréative où des trophées leur ont été décernés.

Parlant de trophée, vous en avez reçu sur le plan international. Est-ce qu’on peut en parler ?

Gogoligo : Oui, nous étions au festival du rire denommé « La nuit de la Comédie Ouest Africaine » en juin 2008 à Bamako, où nous avons représenté notre pays le TOGO. Nous avons âprement défendu nos couleurs et Dieu aidant, nous avons remporté le prix de « La Meilleure Production Artistique ». Cette expérience internationale que nous avons eu, nous a réconforté dans notre position de ne rien envier aux autres comédiens de la sous régions, Gohou Michel, Bemba, Dahico et autres.

Parlez-nous un peu de la relation Gbadamassi – Gogoligo.

Gbadamassi : Gogoligo et moi sommes unis par le travail et par Dieu. Nous sommes animés d’une volonté inaccessible au découragement et à la médiocrité. Malgré nos différends, puisqu’on en connaît, nous les surmontons une fois que le job nous appelle. Et sans une cohésion nous ne pouvons pas combler l’attente de la population qui, après notre retour de Bamako, devient de plus en plus exigeante. Vous ne pouvez pas imaginer ! Gogoligo et moi avons connu de vraies bagarres, des altercations. Mais, nous ne les exposons jamais au public. Tous ces côtés négatifs de notre relation se passent dans la discrétion totale.

Avez-vous un message particulier ?

Gbadamassi : nous lançons un appel à nos frères de la diaspora et ceux d’ici pour qu’ils nous aident à vivre de notre métier. Nous n’avons aucune aide de l’Etat, c’est nous même qui finançons nos productions. Si vous avez des parents dans le gouvernement dites leur de s’occuper des artistes. Récemment on a donné 4 millions à chaque artiste au Benin comme aide de l’Etat, pourquoi pas au Togo ? Gogoligo et moi dépensons un maximum d’argent dans notre travail et nous ne gagnons presque rien, sinon l’estime. A part la Comédie nous chantons aussi ….(Rires...).Le jour que nous allons recevoir des subventions, même le dernier idiot des Togolais ne peut plus s’empêcher de rire un seul instant (Rires...).

Contact : Gogoligo : e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tel : 0638363 et 920 27 49, Gbadamassi : e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tel : 972 80 77

Dernière modification lemardi, 13 mars 2012 10:40
Retour en haut